Crash du Rio-Paris : la formation d'un co-pilote mise en cause par le père d'une victime

0
0
1
s2smodern

Tarn-et-Garonne Le 1er juin marquait les dix ans de la disparition de l’avion d’Air France qui reliait Rio de Janeiro à Paris. 228 personnes ont péri dans ce crash qui reste à ce jour la plus grande catastrophe aérienne de l’histoire de la compagnie française. Parmi les victimes : Virginie Mommayou, 35 ans, originaire de Saint-Aignan près de Castelsarrasin. Depuis, son père se bat pour faire éclore la vérité, quitte à défendre une version différente des autres familles de victimes, Johan Gesrel.

Si l’association des familles de victimes penche pour une défaillance technique, lui défend la thèse de l’erreur humaine. Selon lui, les rapports du Bureau d’enquête et d’analyse soulèvent des questions quant aux qualifications du jeune co-pilote de 32 ans qui avait pris le manche en l’absence du commandant de bord.

Michel Mommayou.

Aujourd’hui, l’instruction touche à sa fin. Air France et Airbus mis en examen pour homicide involontaire pourraient être renvoyés devant le tribunal correctionnel. Il y a deux jours, le syndicat des pilotes a demandé que "tous les protagonistes sans exception soient renvoyés dans cette affaire".

Ce jeudi 6 juin la chaîne Planète + diffuse un documentaire inédit « AF 447, la traque du Rio Paris » dans lequel on pourra voir les images tournées à l’époque par le Bureau d’Enquête et d’Analyse. C’est à 22h25.

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

La vie chez nous, on la partage ;-)

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE