25 000 villages d’Auvergne Rhône-Alpes sont sans école

0
0
1
s2smodern

Auvergne Un chiffre qui pourrait grossir, alors parfois la solution des Regroupement pédagogique intercommunal s'impose.

 

Stéphane Jacquemin s’est penché sur le cas particulier du Cantal.

 

 

La part des écoliers qui n'ont ni école ni Regroupement pédagogique Intercommunal est plus élevée dans le Cantal avec près de 12 %, un taux autour de 10 % en Haute-Loire.

Pour compenser ce manque, 1 écolier cantalien sur 4 est scolarisé dans un Regroupement Pédagogique Intercommunal selon une étude de l’Insee.

Pour le recteur académique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « pour que tous les enfants puissent bénéficier des mêmes dispositifs, cela peut supposer que sur certains territoires, on accepte de ne plus avoir de classe dans un village pour avoir un RPI dispersé qui offrira cette qualité de services d'enseignement. »

Ecoutez la réaction du Président de l'association des Communes Rurales du Cantal : Jean Pierre Soulier

 

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

La vie chez nous, on la partage ;-)

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE