Affaire Vincent Lambert : comment prendre des directives anticipées ?

0
0
1
s2smodern

Aveyron Seulement 13 % des personnes âgées de plus de 50 ans ont déjà rédigé leurs directives anticipées, les consignes pour savoir s'il faut ou non être maintenu en vie, à tout prix.

Avec les nouveaux rebondissements dans l'affaire Vincent Lambert ces dernières semaines, nombreux sont ceux qui se renseignent sur les directives anticipées. Dans le cas de Vincent Lambert, il n'avait pas laissé de dispositions écrites concernant sa fin de vie d'où le trouble et des visions différentes dans sa famille quant au maintien en vie ou pas. Il est aujourd'hui possible d'exprimer son choix mais comment faire ?

Jean-Luc Calmels, délégué de l'Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité (ADMD) dans l'Aveyron

Il est possible de rédiger de plusieurs façons ses souhaits, sur un document en ligne sur le site de l'Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité, sur le site du ministère de la santé, ou même sur papier libre. Comment retrouver ces éléments  le moment venu ?

Jean-Luc Calmels, délégué de l'Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité (ADMD) dans l'Aveyron

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

La vie chez nous, on la partage ;-)

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE