Les abeilles victimes du dérèglement climatique : une apicultrice de Lozère témoigne

0
0
1
s2smodern

Lozère C'est probablement l'un des effets perceptibles du changement climatique. Les abeilles ne se nourrissent plus.

Le mois de mars plutôt chaud a fait place aux intempéries et aux basses températures. Conséquence, les abeilles restent dans les ruches et consomment les réserves. Afin de pallier au mieux le problème, les apiculteurs les alimentent avec du sucre. Ce comportement inhabituel des insectes à cette période de l'année a des répercussions sur la production de miel.

Muriel Pascal, elle est apicultrice aux Bondons.

 

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

La vie chez nous, on la partage ;-)

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE