Ukraine : la situation vue de la Lozère

0
0
1
s2smodern

Lozère. Durant tout le conflit, suivez les actions politiques, sociales, citoyennes concernant la guerre en Ukraine, depuis notre département.

  • 28 février : 600 manifestants partout en Lozère pour soutenir le peuple ukrainien

A Mende, Florac, Saint-Chély, Marvejols ou encore Langogne, des centaines de personnes se sont regroupés hier soir lors de mobilisations citoyennes, pour appeler à la fin de la guerre en Ukraine et apporter leur soutien au peuple ukrainien.

Des citoyens ou amis de personnes sur place ont témoigné de leur inquiétude face à l’ampleur de la situation.

Pour Aurélie Maillols, conseillère régionale d’Occitanie, les collectivités locales et régions peuvent apporter leur aide de différentes manières.

On peut organiser des appels aux dons, je sais qu'une association est mobilisée pour du matériel médical. S'il le faut, on peut s'associer aux associations caritatives de la ville pour des denrées alimentaires, des vêtements, etc. Et tout simplement, on peut accueillir des familles ukrainiennes.

En Lozère, les habitants ou collectivités locales étant en mesure d’ouvrir leurs portes sont invités à se manifester à travers un formulaire en ligne, sur le site lozere.fr. L’Union européenne dit s’attendre à plus de 7 millions de déplacés.

Stéphane Berthod est professeur de la clarinette à l’école départementale de musique en Lozère. Depuis 2016, il a l’habitude de faire des concerts en Ukraine. Plusieurs de ses amis subissent aujourd’hui la menace des soldats russes. Il s’émeut du sentiment de solidarité qui émane en France.

L'une des plus grandes forces aujourd'hui, c'est de voir que le monde considère enfin l'Ukraine. Jusqu'à présent, c'était un pays un perdu à l'est de l'Europe, qui veut devenir européen et faire des collaborations. Il ne demande que ça, de venir échanger avec nous.

Plusieurs de ses amis subissent aujourd’hui la menace des soldats russes. Ils ont pu lui raconter leur sentiment et ce qui se déroulait sur place.

Ils sont terrorisés. Ils sont terrés dans des bunkers. J'étais assez étonné de voir qu'ils avaient prévus les bunkers dans les principales villes. Ils sont terrorisés. Ils se demandent ce qu'ils passent. D'un seul coup, ils voient arriver des gens avec des fusils qui prennent le bunker d'assaut. C'est comme si d'un seul coup un pays voisin penait notre pays d'assaut. Ils n'ont rien fait.

L'ensemble des sujets est réalisé par Emma Chevaillier.

Photos : Manuel Poux

 

 

 

O

 :

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Tous les tempos de la musique et de l'info

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE