TARN-ET-GARONNE
TARN-ET-GARONNE
CORRèZE • LOT • DORDOGNE
CORRèZE • LOT • DORDOGNE
LOZèRE • GARD • HéRAULT
LOZèRE • GARD • HéRAULT
CANTAL • HTE-LOIRE • PUY-DE-DÔME
CANTAL • HTE-LOIRE • PUY-DE-DÔME
AVEYRON • LOT • TARN
AVEYRON • LOT • TARN
  • Accueil
  • Infos
  • Covid-19 : 38 nouveaux départements basculent sous couvre-feu

Covid-19 : 38 nouveaux départements basculent sous couvre-feu

0
0
1
s2smodern

Nos départements L’Aveyron, la Lozère, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Gard, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme sont concernés. 

Désormais 54 départements métropolitains sont soumis au couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin, à compter de ce vendredi soir minuit, sur l’intégralité de ces départements. Le couvre-feu est instauré pour 6 semaines. 46 millions de Français sont concernés.

« La situation est grave » a dit le Premier ministre : le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de cas confirmés de Covid-19 pour 100.000 habitants, a progressé de 40% en une semaine. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours.

Jean Castex a par ailleurs prévenu que les prochaines semaines seraient difficiles, avec un "mois de novembre (...) éprouvant" et que "le nombre de morts" allait « continuer d’augmenter ». Le Premier ministre a mis en garde contre des "mesures beaucoup plus dures" si l'épidémie n'est pas jugulée par le couvre-feu. "Il est encore temps de l'éviter mais il ne nous reste plus beaucoup de temps".

Le Tarn-et-Garonne sous couvre-feu

Le département enregistre des chiffres inquiétants : le Grand Montauban détient le record d’Occitanie en termes de taux d’incidence avec 473 cas pour 100 000 habitants. Les services réanimation du département frôlent la saturation puisqu’on compte 16 lits sur 18 occupés par des patients Covid. En une semaine, 8 personnes sont mortes du coronavirus. Les plans blancs en milieu hospitalier sont déclenchés explique David BIlletorte, le directeur de l'ARS dans le Tarn-et-Garonne, pour "pouvoir armer au-delà des capacités autorisées pour pouvoir faire face à cette vague".

La vie va donc être rythmée pendant trois semaines par l'instauration du couvre-feu. Impossible de se déplacer sauf en cas de dérogation "pour ceux qui travaillent en horaires décalés, pour promener le chien autour de la maison ou en cas d'obligation médicale" souligne, par exemple le Préfet du Tarn-et-Garonne, Pierre Besnard.

La nouveauté c'est certainement la fermeture de tous les bars, les piscines et les salles de sport. 

Le préfet de Tarn-et-Garonne, Pierre Besnard détaille es nouvelles dispositions qui débuteront dès ce soir minuit.

En Lozère, le couvre-feu surprend les habitants

À Mende, où le couvre-feu va également être instauré, la mesure est loin de faire l'unanimité. Pour Guillaume, le couvre-feu "enlève des libertés à tous les gens qui traînent en-dehors de chez eux après une certaine heure parce qu'ils n'ont pas forcèment envie d'être chez eux". Pour ce passant croisé dans les rues de la ville préfecture de la Lozère, le couvre ne "sert strictement à rien".

Même son de cloche chez les restaurateurs, comme le patron de l'Irish Pub. Pour Jean-Michel Vivat "ça ne sert à rien de fermer les bars et les restaurants à 21H00 si tout le monde peut aller au boulot, prendre le métro". Pour ce restaurateur, il faudrait mettre en place le couvre-feu à partir de 22H00 pour pour pouvoir faire un service correct.

Le gérant du K’Fé Pierre Bertuit réfléchit à s'adapter à ces restrictions. Pour compenser le manque à gagner, il veut proposer un service brasserie de 11H30 à 20H30, la vente à emporter et la livraison à domicile.

Pour réécouter le reportage de Julien Catala, à Mende :

Les restaurateurs vont s'adapter : exemple à Brioude

La mesure sera similaire dès ce soir, minuit, en Haute-Loire. Pour Hélène Chazal, à la tête de l’hôtel-restaurant La Sapinière et de l’hôtel de la Poste à Brioude, c'est une suprise : "il y a deux jours, on n'y croyait pas parce que Brioude c'est un petit peu la campagne. Peu de gens se promènent et il n'y a pas beaucoup de rassemblements importants". Cependant, la professionnelle comprend la mesure "il faut mettre tout en oeuvre et faire le maximum pour ralentir le virus" dit-elle. 

Selon Hélène Chazal, les restaurateurs peuvent s'adapter et mettre en place "des services plus courts et plus simples pour sauver le service du soir. La professionnelle propose d'avancer le service pour permettre aux clients de terminent leur repas vers 20H30 - 20H45.

Pour réécouter Hélène Chazal :

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Pop-Rock-Hits & infos locales

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE